Editors annonce la sortie de The Blanck Mass Sessions pour le Record Store Day de 2019. Une version alternative infusée d’éléctro de leur album très acclamé Violence. The Blanck Mass Sessions offre une nouvelle vision des chansons ainsi qu'un aperçu fascinant du processus créatif. L’album sortira en édition limitée à l’occasion du Record Store Day le 13 avril (Lp Rouge) avec une sortie publique prévue pour le 3 mai via Play It Again Sam CD et LP.

L’album de huit titres, produit par Blanck Mass, inclut également un single exclusif ‘Barricades’ dévoilé aujourd’hui avec une vidéo à la mécanique profondément captivante et réalisée par Hi-Sim.

« Je pensais à la mécanique naturelle de la musique – des schémas sonores en boucle. Ça m’a amené à penser à ces machines incroyables – débordant de petits processus qui effectuent des fonctions répétitives. Ce sont, malgré tout, ces imperfections qui créent une dimension humaine et chaleureuse, j’ai donc décidé de voir ce qui arriverait en cas d’échec lorsque la plus petite de ces erreurs deviendrait catastrophique. » explique Hi-Sim.

L’histoire de The Blanck Mass Sessions commence en 2017. Editors invite le producteur Benjamin John Power, aka Blanck Mass, à déconstruire les enregistrements originellement créés pour Violence puis à les assembler à sa signature éléctro-expérimentale en dents de scie. Le groupe invite ensuite le producteur Leo Abrahams à trouver le juste milieu entre les deux versions, à fusionner l’émotion brute des originaux avec la férocité du travail de Blanck Mass. Tandis que la fusion de ces trois influences a donné naissance à l’album Violence, les morceaux de Benjamin sont restés eux-mêmes une œuvre d’art digne de leur propre sortie. Tom, le leader du groupe explique :
« Quand nous avons contacté Ben pour qu’il travaille avec nous sur Violence, nous lui avons permis d’être complètement libre de faire ce qu’il voulait. Ça nous a paru stupide d’essayer de lui instaurer des limites ou des directives alors qu’il teinte tout ce qu’il touche d’un son particulièrement singulier…donc nous l’avons laissé faire. Le résultat de ce processus est ce nouveau projet. Une version très viscérale de notre album Violence ».

Pour le single principal ‘Barricades’, les paroles pleines d’espoir de Smith sont combinées à des synthés ardents, des batteries robotiques et des lignes de basses impressionnantes tandis que ‘Cold’ prend une tournure plus franche grâce aux percussions brutes et au son robotisé de Blanck Mass. Les rythmiques épurées de ‘Violence’ explosent dans un chœur teinté de synthés et des sons de batteries très dynamiques alors que ‘Magazine’ avec ses synthés grandiloquents et ses caisses claires ondulantes rendent le projet plus électronique que l’original. ‘Hallelujah (So Low)’ offre le meilleur aperçu des différentes influences qui composent le projet. La chaleur de la guitare acoustique et le chœur industriel sont remplacés par des ligne de synthés clairsemées, éthérées donnant au morceau et à l’album plus généralement, une dimension plus mécanique.

Avec six albums studio à son actif, Editors est toujours aussi énergique. L’année 2018 a vu la sortie de Violence - un autre album figurant dans le top 10 des classements à ajouter à leur catalogue – deux albums n1 et trois certifications platines. Une tournée au Royaume Uni déjà complète atteignant son apogée lors d’un spectacle très acclamé à l’O2 Academy Brixton qui a suivi une série de représentations en festivals parmi lesquels une première partie de The Cure au BTS dans Hyde Park ainsi qu’une tête d’affiche pour le Werchter Classic qui affichait également les prestigieux Kraftwerk et The National.